Home / Actualités / Clash : Les rappeurs français s’attaquent aux rappeurs US

Clash : Les rappeurs français s’attaquent aux rappeurs US

Suite à l’embrouille Young Thug VS le rap de Paris, voici un petit historique des clashs.

NTM Vs Nas, Rohff Vs 50 Cent… quand les rappeurs français s’en prennent aux rappeurs US

Le rap français s’ennuie un peu en ce début d’année 2021 : les soirées d’hiver sont encore plus longues avec le couvre-feu, les concerts et showcases n’ont toujours pas repris, et on n’a même plus le prétexte du voyage international quand on veut s’organiser une petite bagarre tranquille en plein aéroport. Les rappeurs s’occupent donc comme ils peuventavec quelques craquages et les sempiternels beefs de Booba pour ne pas déroger aux bonnes vieilles habitudes.

Ces derniers jours, l’ensemble du rap français s’est donc occupé l’esprit en s’insurgeant collectivement contre une petite déclaration de Young Thug, dans un bel élan de solidarité que l’on n’avait pas vu depuis la campagne de soutien à Pierre Bélanger en 2011.

Je ressens la souffrance des haïtiens, c’est des vrais […] « C’est pas comme ces mecs de Londres ou Paris. Les gars vivaient probablement dans des manoirs ou des hôtels. Vous n’avez rien fait de chaud dans la rue« . Touchés dans leur égo, nos rappeurs ont donc rapidement réagi, eux qui n’auraient pas refusé de grandir dans un manoir, et qui ont malheureusement dû se contenter de bâtiments délabrés.

En tête de file des opposants à Young Thug, Rohff lui a gentiment proposé de “venir dans nos cités avec ta mini-jupe”, certainement pour lui rappeler que la France, c’est surtout l’hospitalité et l’accueil avec le sourire. Kaaris, Sadek ou Dosseh ont également réagi, ce dernier évoquant le clip tourné avec la superstar américaine en 2016 dans un décor effectivement plus proche du manoir de luxe en question que du HLM de banlieue.

En 2018, Young Thug avait déjà été la cible des attaques d’un rappeur français, Alpha 5.20 l’insultant copieusement dans Crépuscule des Empires en featuring avec Fianso sur l’album 93 Empire. “Thugger” est cependant loin d’être le seul rappeur américain visé par le rap français : avant lui, une longue liste d’artistes a déjà été dans le viseur, de 50 Cent à Nas en passant par Kanye West ou 6ix9ine. 

Rohff VS 50 Cent

Entre 2003 et 2009, Ikbal Vocal est à l’initiative d’une série de quatre mixtapes (une cinquième verra le jour en 2017) intitulées Talents Fâchés. Profitant de ses bonnes connections dans le milieu du rap, elles affichent à chaque fois un casting de haute volée : Sinik, Salif, Nessbeal, Diam’s, Kery James, Sofiane, etc. Grand frère d’Ikbal, Rohff fait plusieurs apparitions et collabore même en famille : tous deux se retrouvent par exemple sur le titre Tu t’Reconnais, avec Sefyu en guise de troisième larron.

Comme il l’a déjà fait à de nombreuses reprises dans sa carrière, Rohff profite de la fin du morceau pour se lâcher un peu :  “Qui ment, qui s’prend pour un new-yorkais ? On est en France ici, zulu. Fuck 50 Cent, niq** ta mère 50 Cent !

L’attaque est frontale, mais quelques années plus tard, Rohff sera appelé à la rescousse pour sauver un concert de 50 Cent à Paris -selon le rappeur du 94, l’annonce de sa présence en première partie aurait permis aux organisateurs de vendre 4000 places supplémentaires. En 2008 dans le titre Rap Game, Rohff met les points sur les i et clot le débat : “j’ai rien contre les States, j’ai freestylé au Hip-Hop Show” et surtout “c’est pas Fifty que j’fuck, mais plutôt ses contrefaçons”.

Qualité de l’insulte : 8/10. Un bon gros “niq** ta mère”, absolument pas subtil mais toujours très efficace, et bien représentatif de l’accueil que pourraient réserver les vitriots à une superstar américaine un peu trop snobinarde.

Pertinence de l’attaque : 5/10. L’attaque aux contrefaçons a du sens, mais il aurait été plus cohérent de les insulter directement plutôt que de s’en prendre à Fifty.

Y’a-t-il eu réponse de l’américain en face ? Non, à moins d’un échange privé pendant le concert à Paris en 2007, peu probable étant donné que Fifty ne semble pas se souvenir de Rohff.

NTM vs Nas

Un grand classique du rap français : en 1996, Sony tente de booster les ventes de Nas en France par le biais d’une collaboration avec l’un des groupes de rap les plus en vogue chez nous à l’époque, le Suprême NTM. Aucune véritable interaction entre les français et l’américain pendant la création du morceau, mais un tournage de clip à New-York pendant lequel Nas traite les deux rappeurs comme des moins que rien. Résultat, NTM ne joue pas le jeu, Nas est obligé de prendre l’avion pour venir tourner des images à Saint-Denis, où il va gentiment être remis à sa place. 

Dans le livre “Suprême NTM”, autobiographie du groupe retranscrite par Olivier Cachin, Kool Shen et Joeystarr racontent la scène : “L’autre Nas débarque avec son pantalon en cuir bleu électrique et son copain. Il y a avait 100 personnes, des gonzes qui n’en avaient rien à foutre du rap. Il y avait zéro casting, que des oufs en guise de figurant”.

Le reste est dans la même veine : Nas rappe face caméra avec un rétroviseur car il se prend des baffes par derrière, il se fait insulter, est plus ou moins forcé à faire des photos. Grand moment : “l’autre était en train de flamber, il sortait tout son style cainri en cuir, il se retrouvait à côté d’un fou en survêtement Lacoste qui lui hurlait dans la gueule”.

Qualité de l’insulte : 10/10. Exactement la bonne réaction face à un artiste qui flambe : adopter le même comportement que lui et le faire revenir sur Terre.

Pertinence de l’attaque : 10/10. Si le comportement de Nas à New-York est bien celui décrit par Kool Shen et Joeystarr, c’est tout à fait légitime.

Y’a-t-il eu réponse de l’américain en face ? Nas a très vite voulu oublier toute cette histoire, mais a priori il ne partage pas vraiment l’opinion de Young Thug à propos des manoirs du 93.

Salif VS les USA

Techniquement Salif ne s’attaque pas directement au rap américain : il s’en prend aux Etats-Unis au complet, parce qu’il est ambitieux et qu’il aime faire les choses en grand. En 2001 sur son premier album, Salif se lance dans un morceau scénarisé qui raconte comment lui et une armée de banlieusards pourraient devenir les nouveaux révolutionnaires, en prenant la Tour Eiffel, la place de la Concorde et la Gare Saint-Charles.

Déterminé, il termine le morceau en imaginant “s’attaquer aux States”. Face à un américain appelant ses troupes à riposter, Salif lâche un “mais ferme ta gueule, espèce de cainri de mes couilles” inattendu mais resté dans les mémoires des auditeurs. 

Qualité de l’insulte : 10/10. A l’heure actuelle, cette citation reste la meilleure réponse à donner à tout artiste américain snobant un peu trop le rap français, les français, ou le reste du monde.

Pertinence de l’attaque : 8/10. Après avoir conquis la France, il est assez logique de vouloir voir plus grand et de s’en prendre à la première puissance mondiale.

Y’a-t-il eu réponse des américains en face ? Non, George W.Bush débutait son mandat et avait d’autres chats à fouetter.

Booba vs Kanye West, Jay-Z et Drake

Non content de s’en prendre à la moitié du rap français, Booba a glissé quelques tacles à ses homologues américains lors de sa longue interview publiée par GQ en février 2020. Kanye West ? “Je déteste, humainement, musicalement, c’est tout ce que je ne supporte pas, ça fait dix ans qu’il a craqué. C’est un démon ce mec, c’est le règne du mensonge, de l’hypocrisie, du fake, c’est horrible”.

Jay-Z, pourtant objet de louanges par le passé ?  “Même pas foutu de trouver une seule instru qui tue, avec tout le budget qu’il a”.

Drake s’en sort mieux puisque Booba lui reconnaît son “génie pour les tubes”, malgré ce “truc fake” qui lui déplait et le fait que sa musique soit faite “pour les meufs”.

Qualité de l’insulte : 7/10. Pas d’insultes trop directes, mais traiter Kanye le fervent croyant de démon, c’est un joli tir.

Pertinence de l’attaque : 5/10. Beaucoup d’auditeurs ont critiqué ces attaques, d’autant que certains ont estimé que Booba faisait exactement ce qu’il reprochait aux artistes cités.

Y’a-t-il eu réponse des américains en face ? Non, Kanye était en pleine campagne présidentielle, Jay-Z trop occupé à essayer de sauver Tidal, et Drake à devenir l’artiste le plus streamé de l’histoire.

MC Jean Gab1 vs Ol Dirty Bastard

MC Jean Gab1 en a mis plein la tronche de l’ensemble du rap français, mais les américains ont également pu tâter le personnage. En 1997, Gab1 croise Ol Dirty Bastard, il raconte cette “rencontre” dans son autobiographie écrite par Julien Gangnet, Sur la Tombe de ma mère (un bouquin indispensable) :

Le gus descendit de l’avion avec 24 000 dollars dans les fouilles, et j’avais déjà mon idée sur la façon de les dépenser. […] ODB, qui était d’un naturel plutôt extraverti, se fit une auto-sucette en nous narrant ses exploits. « I’ve spent deux years in jail, I killed so and so… » Bla bla bla… je l’écoutais d’une oreille distraite, jusqu’au moment où il manqua de respect à mes compatriotes”.

L’embrouille monte d’un ou deux crans, finit en bagarre, Gab1 raconte en avoir mis une dans le nez d’ODB (histoire confirmée entre autres par Joeystarr, qui n’a pas grand intérêt à mentir sur ce sujet), avant une conclusion digne du personnage :

Je les retrouvais donc le lendemain soir au Midnight Express où ces messieurs étaient bookés pour un showcase. […] Je lui pris toute son oseille, lui laissait sa joncaille. Ensuite, il devint ma gonzesse. Je passais la soirée à lui servir d’interprète, susurrais à son oreille : « New York n****** are only pussy », et ce dégénéré me faisait les yeux doux.”

Qualité de l’insulte : 10/10. Gab1 est quand même le seul de la liste à lâcher l’insulte en face à face, et surtout, à le faire en anglais, pour bien faire comprendre à l’américain de quoi il retourne.

Pertinence de l’attaque : 10/10. Il y avait quand même un vrai but derrière cette attaque, un but à 24.000 dollars.

Y’a-t-il eu réponse de l’américain en face ? Gab1 ne cache pas qu’il a également pris une droite de Buddha Monk, et qu’il s’est enfui en caleçon dans les couloirs de l’hôtel. Un partout jusqu’à l’épisode du showcase.

La Fouine vs 6ix9ine

Curieusement, les problèmes de 6ix9ine avec la justice, et surtout sa langue très déliée, n’ont pas provoqué énormément de remous dans le rap français. Rohff, qui n’a jamais été très tendre avec les balances, a par exemple réagi en taclant Booba plus que Tekashi, accusant le premier d’être à l’image du second, “une snitch qui trolle, provoque en envoie les gens au hebs”.

Pour trouver une véritable attaque frontale au rappeur le plus coloré de New-York, il faut aller voir du côté de La Fouine. Extrait de Bénédiction, sorti en début d’année 2020, le titre Colorés fait directement référence à Tekashi : ça s’invente des vies pour être crédible, c’est ça les rappeurs, devant la juge, ça fait des 6-9 face au procureur” ; ou encore les poukaves ont les cheveux colorés.

Pour illustrer le tout, un sosie de 6ix9ine (enfin, un mec avec une perruque et des pantoufles licorne) apparaît dans le clip et finit tabassé, parce que comme le disait Fouiny en 2010, “les poucaves on leur serre pas la main, nan ! On frotte leurs sœurs comme la lampe d’Aladdin”.

Qualité de l’insulte : 5/10. La moyenne pour ce “6-9 face au procureur”, mais La Fouine s’est déjà montré plus inventif.

Pertinence de l’attaque : 6/10. 100% du rap US est déjà tombé sur 6ix9ine, le rap français n’avait pas forcément besoin d’en rajouter, mais ça reste sport.

Y’a-t-il eu réponse de l’américain en face ? 6ix9ine n’a même pas eu le temps de répondre aux attaques dans son propre pays.

Niska vs le Rap US

“Les rappeurs américains ne respectent pas les français, c’est dommage.Pour eux, Paris c’est la fashion week, c’est le shopping, y’a pas d’histoire, pas de street… quand ils viennent ici, ils ne viennent pas pour le rap, pas du tout, ils viennent pour les filles et la fashion week.”. Hé oui : en septembre 2019, Niska nous avait prévenu.

Qualité de l’insulte : 0/10. Aucun effort, alors qu’un petit qualificatif aurait suffit : un petit “ces bâtards de rappeurs américains” aurait suffi à atteindre la moyenne.

Pertinence de l’attaque : 10/10. Pour le coup, Niska a vu tout juste.

Y’a-t-il eu réponse des américains en face ? Une réponse involontaire, mais Young Thug vient de nous le prouver : pour eux, Paris c’est la fashion week.

Mouv.fr

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

En écoute : Sunlee captive les foules avec « Best of Me »!

Sano Sidaf Omar AKA Sunlee est un DJ guinéen en mission. Il a d’abord collaboré …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.