Home / AfroPeople / [People] : Un mauvais quart d’heure pour Amlo à Conakry !

[People] : Un mauvais quart d’heure pour Amlo à Conakry !

Amadou Amlo, promoteur culturel issu de la diaspora guinéenne

Cette scène, Amlo s’en souviendra pour toujours ! Le patron du festival de musique « PANAF », présentement en vacances à Conakry, s’est fait arrêter hier soir par les hommes en uniformes avant d’être relaxé quelques minutes après. Que s’était-il passé ? ©Afroguinée vous explique !

L’acte s’est produit en haute banlieue de Conakry, précisément dans la commune de Ratoma. Par « inadvertance », le jeune promoteur culturel, Amadou Amlo, est tombé sur une manifestation de jeunes en colère réclamant le retour de l’électricité dans leur quartier. Le passage de Amlo dans les parages à bord d’un véhicule a donc coïncidé à la descente des hommes en uniformes sur les lieux. Du coup, le jeune guinéen de Dortmund n’a pas échappé et il s’est fait arrêter.

Comment s’est-il fait libérer ? 

 Tenez ! 200 mille francs guinéens étaient le rançon à payer pour que notre Amlo soit libéré à l’immédiat.

« Il a fallu l’intervention téléphonique du chanteur AZAYA pour que moi et mon compagnon soyons relâchés… Mais les policiers ont exigé à ce que nous fassions d’abord, un dépôt de 200 mille gnf sur leur numéro Orange Money avant de nous laisser partir. Et c’est ce qui fut fait…», nous a-t-il expliqué.

Amlo reprendra son vol dans quelques jours pour l’Allemagne avec en mémoire, ce « mauvais » souvenir qu’il va toujours raconter.

AFROGUINÉE MAGAZINE

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

EnfantdePauvres : son nouveau single « A.D.A.A.F.

« EDP saison 1 » est le premier projet de l’artiste Enfantdepauvres qui comptera 3 invités dont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.