Home / Culture / Hi-Tech : La bulle internet explose en Afrique, la Guinée en profite

Hi-Tech : La bulle internet explose en Afrique, la Guinée en profite

L’Afrique est rentrée de plein pied dans l’ère du numérique sans forcément être prête.

Aujourd’hui, les Africains font partie des plus grands consommateurs des réseaux sociaux. Selon le site www.wearesocial.com , ils sont 129 millions, soit 11% de tous les utilisateurs des réseaux sociaux à travers le monde. Un chiffre en constante augmentation compte tenu du taux de pénétration du mobile, 67%,  avec des disparités selon les pays.

L’Afrique compte plus de 340 millions d’internautes, soit 9,3% de la population totale selon le site de référence www.internetworldstats.com. Le taux de pénétration d’Internet sur le continent est de 28,7%. La Guinée n’est pas en marge de cette révolution numérique.

Selon la même source, la Guinée compte 950.000 internautes (et autant d’inscrits sur Facebook) en juin 2016. La majorité de ceux-ci accède à Internet depuis leurs mobiles (Smartphone ou tablette).

Avec ces chiffres, nous constatons qu’à défaut d’accéder au haut débit classique (ADSL) dans tous les pays, l’Afrique profite du boom du mobile pour se connecter au réseau mondial. Cette connexion concerne essentiellement les réseaux sociaux (avec en tête Facebook et Twitter), viennent ensuite les sites d’informations locales.

Enfin, c’est encourageant de voir que l’accès aux réseaux sociaux a permis à des jeunes de se lancer dans le Webactivisme et la promotion de la culture guinéenne. De l’Association des blogueurs de Guinée (Ablogui)  en passant par de nombreux sites internet, de plus en plus d’initiatives foisonnent sur la toile du réseau social guinéen.

Edy Diallo

www.afroguinee.com 

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Coopération : Le Directeur Général du FODAC en mission à Abidjan !

Dans le cadre d’une coopération culturelle, le directeur général du Fonds de Développement des Arts …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.