Home / AfroPeople / Kobe Bryant, légende inclassable dans l’histoire du basket

Kobe Bryant, légende inclassable dans l’histoire du basket


Contre Utah Jazz, Kobe Bryant a disputé son 1566e et dernier match mercredi soir à Los Angeles et réalisé un énième hallucinant exploit avec ses 60 points qui ont offert à son équipe sa 17e victoire seulement de la saison (101-96). L’ailier de 37 ans aura marqué la NBA et le basket-ball mondial au cours des vingt dernières années, toutes passés chez les Lakers de Los Angeles. Mais jusqu’à quel point ?

Kobe Bryant est-il le deuxième meilleur joueur de basket-ball de l’histoire, derrière Michael Jordan ? Le débat déchire le monde du sport depuis quatre mois et l’annonce de sa retraite. Maintenant que celle-ci est effective, depuis ce 14 avril 2016, la question est encore davantage d’actualité.

Une avalanche de chiffres

Sur le sujet, la presse américaine publie depuis plusieurs semaines une avalanche dechiffres et de statistiques dont elle raffole.

Kobe Bryant, ce sont vingt saisons en NBA, toutes sous le même maillot (un record), celui très prestigieux des Lakers de Los Angeles.

Ce sont 1566 matches disputés dans la grande ligue nord-américaine de basket.

Ce sont près de 33 600 points inscrits en saison régulière, la première phase du championnat NBA ; ce qui fait de l’ailier de 37 ans le troisième meilleur marqueur de l’histoire derrière le pivot Karim Abdul-Jabbar (38 387) et l’intérieur Karl Malone (36 928).

Kobe Bryant a au passage réalisé plusieurs performances spectaculaires. A 24 reprises, il a ainsi dépassé la barre symbolique des 50 points inscrits lors d’un match. Seul le pivot Wilt Chamberlain (118 fois) et Jordan (31 fois) ont fait plus.

Le « Black Mamba » s’est notamment fendu de 81 points, le 22 janvier 2006, le deuxième plus gros total de la NBA, derrière les 100 points de Chamberlain en 1962.

Un bourreau de travail obsédé par la victoire

Autre record, moins glorieux, ses quelque 14 400 tirs manqués en saison régulière. Une statistique qui en dit en long sur le type de joueur que Kobe Bryant a été : un incroyable soliste, aussi doué pour attaquer que pour défendre, capable d’occulter totalement les autres.

Kobe Bryant a ainsi décroché cinq titres NBA (2000, 2001, 2002, 2009 et 2010), au cours de ses sept finales disputées.

Mais ce fils d’ancien joueur a autant épuisé ses adversaires que ses coéquipiers, tant son obsession pour la victoire et son degré d’exigence étaient parfois difficiles à supporter. «Les amis viennent et passent mais les bannières (de champion NBA) restent », aimait-il à dire. Ajoutant au sujet de son éthique de travail : « Je ne comprends pas les fainéants. On ne parle pas le même langage. Je ne les comprends pas et je n’ai pas envie de les comprendre. »

Ses rapports ont été ainsi très houleux avec Shaquille O’Neal, autre légende de la NBA. En 2008, le fantasque pivot s’était vengé de l’égocentrisme de Bryant en chantant notamment lors d’une soirée rap « Kobe, dis-moi quel goût a mon c… ! »

Une superstar avec ses excès et ses drames

En outre, la carrière extra-sportive de Kobe Bryant n’a pas été qu’un long fleuve tranquille, malgré la belle image de marque dont jouit encore le double champion olympique (2008 et 2012) avec l’équipe des Etats-Unis.

Kobe Bryant a accumulé près de 324 millions de dollars de salaires depuis ses débuts en NBA. Mais il aurait aussi pu perdre beaucoup d’argent et de crédibilité si la plainte pour viol déposée par une employée d’hôtel en 2003 avait abouti. Celle-ci, avec qui le basketteur a réellement eu une relation sexuelle, a en effet renoncé à témoigner en 2004. Certaines incohérences dans son récit ne l’auraient toutefois pas empêché d’empocher un chèque de la part du joueur.

Kobe Bryant n’a plus été tout à fait le même après ce scandale, s’éloignant de son image de lycéen surdoué s’abattant sur la planète basket comme une météorite, en 1996.

L’héritier de Michael Jordan le plus crédible ?

En 1998, à 19 ans seulement, Kobe Bryant prenait part au premier de ses 20 All Star Games, ce match annuel de gala entre les meilleurs joueurs de la NBA. Opposé durant cette rencontre à Jordan, le Laker avait été sorti un peu prématurément du terrain par son entraîneur. Le gamin risquait en effet d’éclipser son glorieux aîné, à quelques semaines de la retraite de ce dernier. Un crime de lèse-majesté qui n’effrayait pas le Californien. « Je ne veux pas être le prochain Michael Jordan, je veux juste être Kobe Bryant », lâchait-il.

Jordan, qui a propulsé le basket-ball et la NBA dans une autre dimension, avait expliqué en 2013, que s’il avait dû affronter les meilleurs basketteurs de l’histoire en un-contre-un, il les aurait sans doute tous battus. « A l’exception de Kobe Bryant parce qu’il a piqué tous mes gestes », avait-il conclu dans un sourire.


George Eddy (1): « Kobe fait partie des dix meilleurs »

RFI : George Eddy, vous avez vu beaucoup de grands joueurs arrêter leur carrière. Est-ce un sentiment particulier de voir Kobe Bryant arrêter la sienne ?

George Eddy : Oui, c’est comme lorsque Michael Jordan a arrêté. C’est un tournant. […] Mais très honnêtement, je trouve que sa tournée d’adieu a été un peu trop longue. Et comme les Lakers sont très mauvais en ce moment, c’était même parfois un peu pathétique. Mais Kobe mérite beaucoup de respect. Il fait partie des dix meilleurs joueurs de l’histoire de la NBA. […] Il a marqué l’histoire du basket. Il a pris la suite de Jordan. Et maintenant, c’est lemeneur de jeu Stephen Curry qui va prendre la suite de Kobe.

A quel rang situez-vous Bryant parmi les meilleurs joueurs de l’histoire de la NBA ?

Entre la 7e et la 10e place, je dirais. Jordan fait partie du top 5. […] Kobe, lui, a connu plus de hauts et de bas. Il a été très fort en tant que « lieutenant » de Shaquille O’Neal, lorsqu’ils ont remporté trois titres de suite, entre 2000 et 2002. Puis Kobe a été très égoïste pendant quatre saisons. Il jouait pour lui-même, pour avoir de belles statistiques individuelles, alors que son équipe ne gagnait pas grand-chose. Puis, il est redevenu un leader exemplaire avec l’arrivée de l’Espagnol Pau Gasol chez les Lakers,  en 2008. […] Son dernier titre, en 2010, est un peu le symbole de sa fin de carrière, durant laquelle il est redevenu un joueur collectif. Il s’est rendu compte qu’il avait besoin de ses coéquipiers pour être très fort.

Qu’est-ce qui caractérise et différencie Kobe Bryant par rapport à d’autres grands joueurs NBA ?

Il a été incroyablement fort. […] Par rapport à un joueur comme Jordan, il n’a pas eu la chance de suivre un cursus universitaire. Jordan était plus complet en arrivant en NBA. […] Kobe, lui, est arrivé en NBA à 18 ans, à l’état brut. Il a en quelque sorte fait son apprentissage chez les Lakers. Il n’a pas eu le même parcours. Ça peut expliquer pourquoi il est longtemps resté un enfant un peu gâté de la NBA ; incroyablement fort sur le plan individuel et parfois un peu égocentrique. […] Mais c’est un amoureux du basket-ball. Il a énormément travaillé pour progresser et pour se remettre de trois graves blessures, ces dernières années. Il aurait d’ailleurs mieux fait de s’arrêter trois ans plus tôt. Disputer 17 saisons était déjà long. […] Maintenant, ça va être intéressant de voir la suite. Va-t-il devenir un grand homme d’affaires comme Magic Johnson et réussir dans le business comme il l’a fait dans le basket ? […]

(1) George Eddy commente les matches NBA pour le groupe audiovisuel Canal + depuis 1985. Depuis cette saison, il se consacre surtout à la diffusion des matches NBA en Afrique.

Source : RFI

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Interview : Fatou Guinea Kaba participe à la série  » Validé »

D’origine guinéenne, Fatou Guinea Kaba a 23 ans et a grandi en banlieue parisienne, est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.