Home / Culture / Artistes / Les ambassadeurs du Motel de Bamako en réédition !

Les ambassadeurs du Motel de Bamako en réédition !


Une belle compilation de réédition du légendaire groupe Les Ambassadeurs du Motel de Bamako qui comprenait Salif Keita, Kanté Manfila , et Amadou Bakayoko (Amadou et Mariam) vient d’être réalisé par le label africain Syllart Records basé à Paris, désormais dirigé par Binetou Sylla.

Première réédition de l’ère Binetou Sylla, il se veut un condensé des meilleures compositions de ce groupe de musique africaine qui fut une formation innovante et moderne à la fin des années 70. Ce projet de réédition fut initié par le feu producteur Ibrahima Sylla et parachevé sous la houlette de Syllart Records et Stern’s Music. Il inaugure ainsi le retour à l’ancien logo des années 80 du label Syllart. Un double retour aux basiques aussi bien dans la forme que dans le fond.

Cette réédition en CD sera suivi d’une réédition en vinyle, nouveau secteur dynamique de l’industrie musicale et auquel tient la PDG de Syllart Records. Les morceaux sont issus du catalogue Mali Kunkan/Mali Music, magnifique catalogue d’Etat malien que Syllart Records a racheté depuis plus de 25 ans, et viviers de groupes mythiques comme le Rail Band ou le super Bison de Sékou.En vente dans toutes les bons disquaires et chez les grands magasins de disques.

Rédecouvrez  » Mandjou » en session live des Ambassadeurs de Bamako

[youtube id= »T-4nyr5GbwQ » width= »600″ height= »350″]

Biographie Express :

Formés en 1969 autour de musiciens maliens, ivoiriens, guinéens et sénégalais, Les Ambassadeurs du Motel est l’orchestre le plus cosmopolite du Mali des années 1970, dirigé par le guitariste guinéen Manfila Kanté. Ce dernier sait parfaitement fédérer les énergies, tout en donnant une orientation résolument moderniste aux Ambassadeurs qui passent notamment par l’appropriation et l’adaptation d’un répertoire musical occidental.

Lorsque Salif Keita quitte l’orchestre du Rail Band pour rejoindre Les Ambassadeurs en 1973, il s’y affirme comme un chanteur porteur d’émotions nouvelles par rapport à sa propre vie et à l’évolution que connaît le Mali, une quinzaine d’années après l’indépendance. L’entente musicale de Salif et de ses nouveaux collègues est immédiate. Salif s’impose naturellement comme chanteur vedette. Beidy Sacko chante les morceaux afro-cubain alors qu’Ousmane Dia et Moussa Doumbia interprètent les titres funk et rhythm’n’blues.  Le batteur Nouhoun Keita et le bassiste Sékou Diabaté posent la base rythmique des Ambassadeurs, l’une des plus solides du continent. Les musiciens répètent et travaillent inlassablement leur répertoire chaque jour de dix heures à quatorze heures….

Credits Photos : Copyright Syllart Records

www.afroguinee.com

 

 

 

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Rap français : 10 sorties qu’il ne fallait pas manquer cet été

Mac Tyer, Niro, Limsa d’Aulnay ou Wit : petit rattrapage pour ceux qui sont passés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.