Home / Actualités / Maxim BK : Musiques, succès, clashs, projets, il dit tout ( Interview)

Maxim BK : Musiques, succès, clashs, projets, il dit tout ( Interview)

Avec plus de 7ans de carrière dans le game et une mixtape intitulée “Méchant comme Ebola” dans sa poche, Maxim BK est l’un des rappeurs de la nouvelle génération qui se démarque dans ce qu’il sait faire le mieux qui est la musique. Dans ses chansons, il est égotrip et ramène des punchlines pas des moindres pour faire du sale dans le game.

Dans une interview exclusive accordée à votre média urbain Rap2gnakry, Maxim nous dit tout sans langue de bois sur ces musiques, succès, clashs, projets et autres.

Si tu devrais choisir un titre de ta dernière mixtape pour te définir, tu choisis lequel?

Moi je choisirai Khalice

Pourquoi Khalice ?

Parceque je trouve que c’est le titre le plus authentique. Vu que je l’ai rapper dans une de nos langues d’ici et je pense que c’est plus original.

Dans les années 2016-17-18 tu étais l’artiste qui a joué les plus grandes scènes parmi tous les rappeurs et tu ne cartonnais pas . Comment définis tu ce moment sombre que tu as vécu ?

Eh bah là je crois que vous devez une rectification. En faite parceque moi je me dis que un artiste qui cartonne pas ça peut pas faire les grandes scènes en faite . Si j’étais souvent sur les grandes scènes c’est parceque je reussissai toujours à donner quelque chose que le public voulait et que ceux qui organisaient les évènements sollicitaient que je sois présent. Parceque c’est vrai j’étais toujours dans le ghetto et tout mais à l’époque je donnais des sons qui qui qui tapais fort ce qui fait que j’ai participé dans dans tous les grands concerts qui se sont tenus ici Donc pour moi c’est vrai c’est un moment donné c’était c’était trop duret tout mais ça veut pas dire que Maxim ça cartonnait pas en faite . Depuis que j’ai commencé jusque là je maintiens le cap.

Ce que je veux dire par là quand on dit Maxim 2016-17 et 18 et Maxim maintenant en 2021, il ya un écart.

Oui bien-sûr il ya un écart côté maturité bien sûr et vu que j’ai vécu beaucoup d’expériences aussi ehhhh 3 ou 4 années derrière si je me retourne, je revois mes textes je trouve que ça manque de profondeur, je trouve que ta beaucoup de petits trucs à améliorer et tout. Du moment où maintenant éhh j’ai arrivé à perceverer en fait. J’ai appris de mes erreurs dans le passé , j’essaie de devenir plus fort que moi tous les jours et c’est comme vous l’avez dit Maxim dans les années passées et maintenant c’est ya un grand écart.

Parlons de ta mixtape“ Méchant comme Ebola” qui fut l’élément déclencheur de ton succès. Dans ce projet il y avait beaucoup de titres qui pouvaient cartonner . Pourquoi choisir ” Khalice ”?

Oui mais les autres ils ont fait carton. Mon titre avec Djanii il a tourné il a tourné déjà. C’est ce qui m’a permis de faire l’intérieur du pays en faite. J’ai fait plusieurs villes à l’intérieur à travers la mixtape y avait pas que « Kalice » , ya avait « vient on le fait » avec Djanii, y avait « Lucifer », y avait « BDL » c’est les 3 titres qui ont beaucoup plus donné . Du coup  » Khalice » c’est parceque ça été le son phare de la mixtape en faite. Parceque après l’artiste toi tu peux gratter quelque chose tu te dis écoutes dans le projet c’est le son là je compte beaucoup et après le public te montre le contre tu vois. Après c’est au public de décider, ce que le public aime en faite tu peux pas aller au delà. Donc nous nous avons vu que c’est Khalici qui a pris de plus parceque aujourd’hui dès que tu dis Maxim BK ils te disent Khalici directement. Tu vois donc ce qui fait que on a décidé de clipper Khalici parce-que pour nous c’était la chose qu’il fallait le mieux.

Après Khalice, tu as enchaîné avec “Ko men Bandit » avec Tati Tati. Or beaucoup de rappeurs de la NG pouvaient faire ton affaire. Pourquoi le choix de Tati Tati?

Tati Tati c’est parceque en fait. Euh déjà tous les autres artistes de la NG j’ai fait presque des collaborations avec la majeure partie. J’ai fait avec Straiker, Mc Freshh, j’ai fait avec plusieurs en fait. Du coup Tati Tati je voyais ramener un truc beaucoup plus spécial. Puisque le genre de musique qu’il est entrain de faire et le rap c’est un peu différent. Du coup je me suis dit si on s’associe sur un son euhh le mélange de ce qu’il fait et du rap tu vois, je me suis dit que ça va donner fort. Voilà on a un peu essayer de faire un cocktail du rap et de la musique pastorale après on a donné quelque chose qui frappe.

L’actualité qui défraie la chronique dans la cité c’est ton dernier dépôt “Ko Djamtoun”. Le son est miné de missile à l’endroit des rappeurs. Sans langue de bois d’autres disent que tu as clashé Mc Freshh. Qu’est ce que tu en dis ?

Bah moi je me dis que les gens qui le disent c’est que , ils ne me connaissent toujours pas . Parceque moi si j’ai envie d’attaquer qui que ce soit je le fais directement. Tu vois du coup si je suis égotrip dans ma musique après n’importe qui si tu veux tu te sens dedans moi je m’en fou . J’ai fait BDL un titre où j’ai clashé directement Black M, j’ai dis son nom , ya le nom de plusieurs autres artistes aussi. Moi j’ai pas besoin de m’attaquer à un petit rappeur ici qui qu’il soit pour me faire parceque ça m’apporte rien en fait. Ça m’apporte rien du tout j’ai été égotrip dans mes couplets , j’ai lancé beaucoup de flèches, j’ai dit tout ce que je pense en fait après celui qui se sent dedans bah voilà tempis en fait.

Comment tu te positionne par rapport aux autres rappeurs. Puisque tu te dis déjà t’es au trône?

Bah je me dis pas que suis au trône, je le suis en faite . Je m’le dis pas en faite . Je sais que c’est ça en faite parceque déjà 7 ans dans le game, tu maintiens le cap toujours t’es là on parle de toi suis comme le B2O de la Guinée en faite, tu vois. Parceque après on a vu plusieurs ils commencent 2 mois 3 mois 6 mois ça commence à parler d’eux et après c’est mort . Moi je me dis que c’est pas ça un artiste, c’est pas ça un rappeur, le plus important ce n’est pas de briller. Chacun peut avoir une chance, une opportunité voilà ça buzz haut et fort mais après ça redescend quoi. Le plus important c’est de pouvoir maintenir. Du coup moi suis vivant suis là depuis ça fait 7 ans suis toujours là. Partout où on parle du rap de la nouvelle génération tu vois ma tête même si tu m’aimes pas en fait. C’est parceque je tiens je travaille, je le prouve. Si je dis que suis le meilleur c’est pas que les mots en fait, je travaille dur pour ça et c’est une réalité en fait.

Quels sont tes projets à venir, une mixtape ou un album ?

Bah derrière il ya des très très gros projets qui se préparent. Déjà on a montré avec le clip Khalice , Ko men Bandit, Djamtoun, il ya en a plein d’autres encore qui se préparent. Une façon d’abord de réactualiser un peu le truc tu vois vu que j’étais un peu en retard sur ma chaîne Youtube parceque je l’ai perdu, mon ancienne chaîne Youtube, je l’ai perdu j’étais à quelque chose de 10.000 abonnés mais carrément j’ai créé une nouvelle chaîne quand j’ai signé avec Weldem Prod et en quelque chose de 6 mois comme sa on est à 25.000 maintenant abonnés. Du coup je ramène encore 2 ou 3 autres projets pour rehausser encore le niveau après on travaille éventuellement sur l’album qui va être disponible très bientôt.

Qu’est-ce qui empêche les rappeurs guinéens de se vendre hors de nos frontières ?

Au-delà des promoteurs où d’accuser qui que ce soit je crois que nous n’avons pas encore une originalité dans surtout le rap . Je m’accentue sur le rap, moi je me dis que quelque soit la profondeur des textes que je peux amener en français, je peux pas rapper français plus que le petit français en fait quoi tu vois. Du coup on a truc qu’ils n’ont pas eux c’est le français nous nous avons plusieurs langues ça c’est un atout mais nous mettons pas ça en avant. C’est très bien de rapper en poular, en soussou , en Malinké en forestier si tu veux tu vois c’est très très bien de le faire parceque quand on prend un exemple sur les Sénégalais ils rappent dans leur langue ou les maliens , les IBA One mais ça n’empêche ils sont au-delà de leurs frontières en fait et pourquoi pas nous . Nous chaque petit qui se lève pour faire du rap t’as envie de montrer à tout le monde que tu sais parler français plus que Lefa ou l’pti français en fait. Du coup je pense que c’est pas notre identité, faut qu’on trouve vraiment un truc qui peut nous permettre à nous démarquer et à aller de l’avant. C’est pour ça moi je m’accentue beaucoup plus, je dirai 80% ou 90% désormais de tous mes projets je vais rapper du poular, du soussou, du Malinké et ainsi de suite pas que du français ça à 100%.

Un mot pour tes fans.

Mes fans je les donne un gros gros bigup à eux parceque c’est les plus fidèles des fans loyales. Vu que depuis que j’ai commencé ils sont là et ils sont toujours derrière et ils sont matures comme leur artiste rappeur en fait. Ils s’lapetent pas tout le temps, ils parlent pas beaucoup tout comme moi . C’est le travail quand je sors un truc ils sont là ils me soutiennent, ils me boostent , ils continuent de faire leur gros boulot aussi derrière. Du coup moi j’appelle aussi tout le monde a toujours resté concentré sur mes projets et j’invite mes fans et d’autres qui sont pas encore fans de s’abonner sur ma chaîne youtube, sur la page pour ne rien rater de ce qui doit venir comme actualité inchallah.

Interview réalisée par Mohamed Cinq

In Rap2Gnakry

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Congrès feguifoot : l’idée de candidature unique rejetée par les statutaires

Congrès feguifoot : L’idée de candidature unique rejetée, les membres statutaires demandent d’aller aux élections. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.