Home / Actualités / Menace de grève à la RTG raconte une source ! ( Par Aly Léno)

Menace de grève à la RTG raconte une source ! ( Par Aly Léno)


Rien ne va plus entre le Directeur Général de la Radio Télévision Guinéenne, Sékouba Savané et les responsables de la diffusion de l’information en l’occurrence le Directeur Général Adjoint, Fana Soumah, le Directeur de la télévision nationale, Fodé Tass Sylla et le Rédacteur en Chef du journal télévisé, Aboubacar Camara.

La pomme de discorde est née de la relance d’un vieux projet discriminatoire du DG de la RTG, Sékouba Savané. Selon lui, il faut retirer toutes les icônes actuelles de la présentation et les remplacer par deux stagiaires qui n’ont pas encore de statut à la RTG.

Cette idée de remplacer les présentateurs vedettes du journal télévisé par des stagiaires qui n’ont aucun contrat ni avec l’état, ni avec la maison mère passe mal auprès de ses collaborateurs pour plusieurs raisons. Ces derniers, notamment le Directeur de chaîne, n’ont jamais été associés à la conception dudit projet. Là aussi pour des raisons discriminatoires sur lesquelles nous reviendrons dans nos prochaines publications.

Toujours est-il que les travailleurs de la RTG se disent choqués et incrédules face à une telle décision du directeur général qui fait du deux poids, deux mesures.

En effet, le dossier des stagiaires de tous les services est encore brûlant et n’a pas encore trouvé de solution parceque pour Sékouba Savané, cette situation est une aubaine de se débarrasser de tous ces jeunes stagiaires.

Cependant, les présentateurs qu’il veut parachuter et imposer dans le 20h 30 de la RTG sont aussi des stagiaires qu’il entretient personnellement avec des fonds normalement destinés à l’achat et l’entretien des équipements. Aux dernières nouvelles, Sékouba Savané, le DG de la RTG donne 1.500.000 francs guinéens, tous les mois, à chacun de ces deux stagiaires comme prime, alors que les primes mensuelles des titulaires sont tributaires des publireportages, n’atteignant jamais 500 000 GNF. Une prime que ces derniers perçoivent difficilement à cause de retards dûs à des raisons inavouées et inavouables.

« Nos présentateurs et présentatrices sont les meilleurs de la sous région, ils travaillent bien et font notre fierté. Si le DG essaye de les mettre à la touche de façon injuste, il n’y aura pas de journal, nous irons tous en grève. Aucun stagiaire ne fera le 20h30, c’est notre bijou, notre identité. Je n’ai rien contre eux, mais ils devront passer d’abord au centre de perfectionnement du département pour gagner en expérience, intégrer la fonction publique avant de vendre notre journal », nous confie un agent de la RTG très remonté qui souhaite garder l’anonymat.

Une réunion d’urgence est convoquée, ce lundi 1er Juin, par le Ministre de l’Information, pour essayer de désamorcer cette situation qui coïncide avec la crise sanitaire dans notre pays.

Nous y reviendrons !

Par ALY LENO

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Vidéo : Exploss lâche son clip  » Je serai Riche… »

Le chanteur urbain Exploss a dévoilé la vidéo de son titre  » Je Serai Riche… » …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.