Home / AfroPeople / Prince avait commencé à suivre une rehab avant sa mort

Prince avait commencé à suivre une rehab avant sa mort


Prince souffrait d’une addiction aux médicaments avant sa mort. Le chanteur avait pris conscience du problème et il avait accepté de suivre une rehab selon une radio de Minneaoplis.

La disparition tragique de Prince n’est pas encore élucidée. Il faut attendre les résultats officiels de son autopsie pour savoir si oui ou non le chanteur de 57 ans est mort à cause de son addiction aux médicaments. Cette semaine, la chaîne américaine CNN a révélé que des médicaments opiacés avaient été retrouvés sur lui selon une source policière locale.

Avant sa mort, Prince avait tout à fait conscience qu’il était devenu accro au percocet, un puissant analgésique. Selon la station de radio de Minneapolis, KSTP 5 Eyewitness News, l’interprète de Purple Rain avait accepté de suivre un programme de rehab en tant que patient extérieur. Pour le moment, le nom du centre de rehab, qui avait accueilliPrince, reste secret.

Il voulait enfin mettre fin à son addiction aux médicaments pour soulager ses douleurs récurrentes à la hanche. Pour se procurer ses pilules, il faisait appel à plusieurs médecins dont l’un d’entre eux est un ami personnel selon le site TMZ. Avant son décès brutal après avoir été retrouvé inanimé dans l’un des ascenseurs de sa résidence de Paisley Park, la pop star américaine s’était rendue à quatre reprises dans une pharmacie locale en une semaine.

Retrouvez cet article sur Closermag.fr

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Interview : Fatou Guinea Kaba participe à la série  » Validé »

D’origine guinéenne, Fatou Guinea Kaba a 23 ans et a grandi en banlieue parisienne, est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.