Home / Actualités / SENTINELLE : Parcours de combattant d’un jeune artiste humoriste

SENTINELLE : Parcours de combattant d’un jeune artiste humoriste


Ibrahima Sory Conté a.k.a Sentinelle est aujourd’hui, l’une des voix prometteuses du milieu artistique guinéen. Véritable icône des tout-petits à Conakry, l’aura de Sentinelle monte en flèche avec à la clé une valorisation certaine de la culture de son terroir.

Le jeune Sentinelle aussi surnommé ‘’Commandant de sa génération’’, est né en 2001 à Conakry, une période à laquelle son pays natal, la Guinée, était bouillante de culture urbaine avec des influences diverses, une plaque tournante du Rap et du Hip Hop et des sketchs théâtrales de toutes sortes. Toute chose qui l’attira , baignant en premier temps dans la comédie et l’humour avant de se lancer plus tard dans la musique. Et ce, parallèlement à ses études qui sont pour lui, un moyen nécessaire pour mieux s’exprimer. Le BEPC en poche, actuellement, Sentinelle passe l’essentiel de son temps entre banc d’école, studio, podium, répétitions et interviews touts azimuts ce qui lui confère le statut de mini star incontestée du pays.

Les premiers succès du jeune, viennent du cinéma guinéen et sa première production, « Moukhaly » est affichée, parue en février 2006 sous le label de CDS Productions et suivi d’une autre qui s’intitule, Sentinelle. Depuis lors, ses fans lui ont collé ce sobriquet qui le distinguait et qui l’ouvrait une grande célébrité et d’opportunité à travers la Guinée.

Parlant de sa carrière musicale, Sentinelle est venu dans ce monde musical par passion en étant mordu de la chanson « Dur, Dur, D’être Bébé » du jeune chanteur français, « Jordy », un tube planétaire qu’il écoutait en boucle.

Mais ça n’a pas été facile à l’époque pour le jeune Sentinelle qui se demandait s’il pouvait atteindre ses objectifs, étant très jeune et issue d’une famille pauvre.

Face aux découragements et moqueries, Sentinelle n’a pas baissé les bras. Mais à force de courage et de passion, il dispose de nos jours, d’une célébrité maousse . Comme pour dire que dans la vie, il ne faut jamais baisser les bras pour ses projets

Dans cette spirale fleurissante de la musique guinéenne, Sentinelle reste et demeure le premier enfant à mettre un album solo sur le marché de disque. Il n’avait que 9 ans et demi quand  » To Dimé » (Littéralement en français : Les Enfants D’Aujourd’hui) retentissait dans les radios de la place.

Soutenu par son Manager David Camara, aussi chanteur à l’époque, qui lui a toujours cru pendant que nombreux lui toisaient d’un mauvais œil.

De l’humour à la musique, la passion a pris le dessus et l’âme de Sentinelle reste envoûtée par le rythme de la musique. Et au fil du temps, il a pensé à mettre en valeur, ce qu’il sait faire de mieux en gardant tout son naturel.

Signalons que son premier album solo intitulé, ‘’To Dimé’’ qui signifie, ‘’Les Enfants D’aujourd’hui’’, est sorti le 23 avril 2011 au Palais du Peuple de Conakry. Un album riche et varié enfarinés par les rythmes et sonorités populaires de son pays appelés, Mamaya.

Après cette sortie expérimentale, Sentinelle décide de changer de style en s’orientant vers la musique urbaine dans laquelle, il se sentait bien à l’aise.

Mais la particularité de Sentinelle dans ce nouveau paysage musical est le « Rap Paysan », un nouveau style qu’il a créé et qui consiste à jumeler le Rap moderne (HIP-HOP) à la culture africaine.

A travers la musique, le jeune Sentinelle se sent bien dans la peau, il extériorise librement ce qu’il a sur le cœur, il chante généralement contre l’injustice, la délinquance juvénile, la violence, les travers sociaux (dépigmentation de la peau, insécurité, prostitution, pauvreté, etc.), la mal gouvernance ou encore le Sida.

Pour lui, la musique lui fait découvrir et l’intéresser à la réalité du monde.

Sentinelle a fini de réaliser son second album composé de 11 titres qu’il a peaufiné entre le studio Kanamacina de Takana Zion et le Studio 16 d’Enco 5, sous l’œil vigilant de l’un des plus grands arrangeurs du pays : Seiland Kutchy.

Cet album connait déjà la participation de grosses pointures de la musique guinéenne à savoir : Petit Kandia, Soul Bangs, Fouyan, Fadjidi et King Medal.

Il reste à espérer que Sentinelle ne s’arrêtera point à un si bon chemin…Toujours au garde à vous !

Fodé Sita , Conakry

www.afroguineecom

 

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

« Twerk it », le clip épicé de Diallo Brutherz Feat. Gnamakalah

Les groupes de rap Diallo Brutherz et Gnamakalah forment une unité de son autour d’une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.