Home / Actualités / Polémique autour du festival panafricain des arts de N’faly Kouyaté!

Polémique autour du festival panafricain des arts de N’faly Kouyaté!

N'faly Kouyaté

A quelques jours du festival panafricain des arts qui se déroule du 15 au 16 juin prochain à Bruxelles, une grosse polémique et rififi s’installent entre la structure organisatrice, NAMUN GROUP et ses invités qui devaient quitter la Guinée pour se rendre à cette messe culturelle.

Pour un problème de visas à l’ambassade de Belgique à Dakar, ce festival risque de se tenir sans la participation  de la majorité de ces invités composés de promoteurs culturels, journalistes, artistes et musiciens guinéens.

L’ambassade refuse le visa aux musiciens de Petit Kandia

Faisant partie des têtes d’affiche les plus attendues à ce festival, le chanteur Petit Kandia s’est vu impacter à la dernière minute. Ses musiciens ne pourront pas voyager sauf par miracle. L’Enfant de Kampony toujours à Conakry, cherche les moyens pour se rendre à Bruxelles. La même chose est arrivée à Gros Killer Mic avec ses danseurs.

Le pire

Les « soi-disant » représentants de NAMUN GROUP en Guinée dont Abraham Sidibé et un certain Tidiany de la Black Mafia ne participeront pas aussi à ce festival pour faute de visa. Longtemps galérés à Dakar pour ce document de voyage, ces acteurs culturels guinéens souhaiteraient à présent que le boss du festival, N’faly Kouyaté , les rembourse tous les frais qu’ils auraient dépensés dans les démarches.

Afroguinée Magazine a joint très tôt ce matin, l’initiateur de ce festival, N’faly Kouyaté mais qui n’a pas voulu se prêter à nos interrogations.

Le festival panafricain des arts de N’faly Kouyaté est-il crédible?

Une série de questions taraude les esprits. Ce festival panafricain des arts organisé par N’Faly est-il un événement sérieux? Puisque la dernière édition aurait été mitigée avec une faible affluence. L’État belge est-il informé de ce festival pour ne pas refuser de visas aux artistes guinéens ? La réponse pourrait être non !

Selon nos sources, ces acteurs culturels guinéens seraient rentrés à l’ambassade de Belgique à Dakar sans aucun document authentique, peu crédible.  »Encore moins, un contrat de travail avec le festival en question. » Ce qui aurait certainement amené le consulat de Belgique à Dakar à être rude avec eux.

Pourtant, l’idée de ce festival est de promouvoir et transporter la culture guinéenne en Europe. Par manque de visas pour ces invités guinéens, N’faly sera-t-il obligé de négocier d’autres artistes issus peut-être de la diaspora pour simplement amuser la galerie ? Affaire à suivre…

Syta pour Afroguinée

 

 

A propos Fode Sita Camara

Journaliste reporter. Rédacteur en chef à ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Ibrahima Diallo : La marque « Massop » va bien !

Pour s’enquérir des nouvelles du franco-guinéen, Ibrahima  »MASSOP » Diallo, qui a été victime d’une agression …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *