Home / Actualités / CAFÉ LITTÉRAIRE CAHG : Mamady Koulibaly, le policier de la Littérature guinéenne à l’honneur !

CAFÉ LITTÉRAIRE CAHG : Mamady Koulibaly, le policier de la Littérature guinéenne à l’honneur !

« Le monde culturel guinéen dans le secteur de la littérature va dès cette année connaître une série d’activités allant dans le sens de la promotion du livre, de l’auteur du livre et surtout de la Lecture. La tâche sera rude, mais nous y parviendrons » C’est ce que vient de nous confier l’Écrivain Essayiste, Nouvelliste SOUSSOY d’Ébène, Président du Club des Auteurs de l’Harmattan Guinée (CAHG), une structure qu’il a mise en place avec des Écrivains rompus, engagés corps et âmes pour la cause du Livre.

Cette série d’activités hautement littéraires a débuté le jeudi 05 janvier 2023 à 17h05mn au point de lecture du jardin 02 octobre, par un café littéraire qui avait comme Écrivain vedette, un expérimenté à l’écriture de Romans policiers, en la personne de Mamady Koulibaly, surnommé depuis peu « le policier de la Littérature guinéenne ». Le Livre à l’honneur, « Le tueur en série de la cité perdue », retrace l’histoire de Souleymane, son personnage central, qui au prix de sa vie entend rejoindre l’occident son soi-disant eldorado en vue de se faire de l’argent.

Après moult tentatives infructueuses en passant par le Maghreb, Souleymane revient finalement au pays, où un de ses proches lui conseille de prendre attache avec le sorcier Kôrô Sinan pour gagner beaucoup d’argent. Ce dernier lui confie qu’en magie noire l’argent ne peut s’obtenir que par le biais du sacrifice du sang. C’est à partir de là que Souleymane devient ce tueur en série de la série perdue. Il devient populaire et richissime, mais les interdits de la magie noire le rattrapent très vite. Poursuivi sans relâche par le Commissaire Simankan et son adjoint, Souleymane connaîtra une fin très sombre.

C’est cette belle et triste histoire, que SOUSSOY d’Ébène, animateur du Café Littéraire et ses nombreux invités ont décortiquée avec Mamady Koulibaly durant 90 minutes chrono. L’auteur a expliqué à son chaleureux public d’une part sa vie d’écrivain, son contact avec le livre depuis l’enfance, et le déclic qui a fini par faire de lui cet illustre Écrivain qu’il est aujourd’hui, et d’autre part il a mieux expliqué à son auditoire ce texte qu’est le tueur en série de la cité perdue, les conditions de vie de son personnage central Souleymane, les tenants et les aboutissants de son récit, la morale qui en découle.

L’auditoire ne s’est pas fait prier pour poser des questions pertinentes à l’auteur, auxquelles Mamady a répondu sans faux fuyants. Le Café Littéraire a fait une heureuse gagnante en la personne de Aminatou Bah, grande amie du Livre et de la lecture, étudiante à l’Université GLC de Sonfonia qui a été gratifiée d’un livre pour être la première présente au café littéraire. La jeune femme a reçu ce Livre des mains de Mr Mohamed Lamine Camara, responsable commercial et marketing à l’Harmattan Guinée. Ces échanges se sont déroulés autour d’un thé pour certains et d’un café pour d’autre, dans une ambiance bon enfant. Ce café Littéraire a enregistré la présence d’une illustre figure de la Guinée en la personne de Alpha Oumar Telly Diallo digne héritier du premier Secrétaire Général de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA).

Le DG de l’Harmattan Guinée et Délégué Général des 72h du Livre de Conakry Mr Sansy Kaba Diakité, qui a ouvert ce café littéraire par des encouragements a eu à le boucler par des Félicitations. Il a affiché sa grande satisfaction et s’est réjoui, du fait que des Auteurs de son écurie prennent le taureau par les cornes et mènent le combat pour l’émergence du Livre en Guinée. « L’avenir d’un pays ce sont les jeunes. Et si les jeunes ne s’adonnent pas à la Lecture, tout est gâté ». A dit en substance le DG de l’Harmattan Guinée. « Le prix du papier a augmenté sur le marché mondial, ce qui a des répercussions sur le prix du Livre. Si l’État veut que sa jeunesse acquière du savoir et devienne une élite pour bien gérer le pays demain, il devra faire pour le secteur du livre, la même chose qu’il fait dans d’autres secteurs, à savoir apporter une subvention si minime soit-elle. » A rajouté Mr Sansy Kaba Diakité.

Ce café littéraire bouclé, rendez-vous le jeudi 09 février 2023 à 16h05mn au point de lecture de Kipé Dadia, avec l’ancien Directeur Général de la RTG Yamoussa SIDIBÉ, autour de son Livre : « Le Capitaine Moussa Dadis Camara : une parenthèse guinéenne. »

Hapoint Hess

A propos Mohamed KOMAH

Vérifier aussi

Média : un site d’information dédié à la culture lancé à Conakry !

Un site internet exclusivement dédié à la culture a officiellement lancé ses activités, a appris …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.