Home / Actualités / Comment la famille Pogba s’est déchirée en 24h !

Comment la famille Pogba s’est déchirée en 24h !

Loin des terrains, ce week-end a vu naître un feuilleton triste et sordide autour de la famille de Paul Pogba lancé par l’un de ses frères, Mathias, dans une vidéo annonçant des « grandes révélations » sur le champion du monde et son entourage. Cela fait suite à l’ouverture d’une enquête début août pour tentatives d’extorsion en bande organisée sur le milieu de terrain de la Juventus.

Le milieu du foot était habitué au grand n’importe quoi des derniers jours du mois d’août, toujours rythmés par de multiples mouvements sur le mercato, mais il n’avait pas anticipé l’histoire improbable autour de la famille Pogba. Celle-ci a démarré publiquement ce samedi soir, peu avant 22 heures, à la surprise générale. À son origine, Mathias Pogba, l’aîné de Paul et le frère jumeau de Florentin, postant quatre étranges vidéos sur son compte Instagram dans lesquelles il promet des « grandes révélations » « Tout ça risque d’être explosif et de faire grand bruit » , tease-t-il même dans quatre langues différentes (français, anglais, italien, espagnol) les yeux rivés sur une feuille de papier.

L’attaquant cible ainsi l’avocate Rafaela Pimenta, « celle qu’on appelle aujourd’hui la femme la plus puissante du football et que mon frère appelle sa seconde mère » , ainsi que son frangin. « Si je me lance aujourd’hui dans cette démarche, poursuit Mathias, c’est que j’estime que le public français, italien, espagnol, anglais ainsi que les fans de mon frère, et plus encore, l’équipe de France, la Juventus, les coéquipiers de mon frère et ses sponsors, méritent de savoir certaines choses. » Avant d’impliquer, malgré lui, Kylian Mbappé dans cette drôle d’affaire en assurant vouloir parler de « choses très importantes au sujet de la star du football mondial » . À première vue, cela pouvait ressembler à une opération de communication grotesque de la fratrie Pogba, ou à un épisode inédit du très dispensable Pogmentary. Une hypothèse balayée dès le lendemain par la mise en avant d’une histoire familiale sordide.

« Les déclarations récentes de Mathias Pogba sur les réseaux sociaux ne sont malheureusement pas une surprise. Elles s’ajoutent à des menaces et des tentatives d’extorsion en bande organisée contre Paul Pogba. »Les avocats de Paul Pogba dans un communiqué

Deux hommes cagoulés avec des fusils d’assaut

Ceci n’est cependant pas le premier épisode de ce triste feuilleton, comme l’a laissé comprendre un communiqué publié par les avocats du champion du monde, Rafaela Pimenta et Yeo Moriba, la maman, dont le contenu est rapporté par L’Équipe : « Les déclarations récentes de Mathias Pogba sur les réseaux sociaux ne sont malheureusement pas une surprise. Elles s’ajoutent à des menaces et des tentatives d’extorsion en bande organisée contre Paul Pogba. Les autorités compétentes en Italie et en France ont été saisies il y a un mois et il n’y aura pas d’autres commentaires par rapport à l’enquête en cours. » Ce dimanche, Franceinfo révélait qu’une enquête avait en effet été ouverte au début du mois d’août en France. Au cours de différentes auditions, le milieu des Bleus aurait ainsi confié aux enquêteurs de l’Office central de lutte contre le crime organisé qu’il avait été piégé par des amis d’enfance, selon le média. La scène telle qu’elle est racontée semble tout droit sortie d’un mauvais film de gangsters. Celle-ci remonterait à la fin du mois de mars, lors du dernier rassemblement de l’équipe de France. En visite auprès de sa famille à Lagny-sur-Marne, la Pioche aurait été entraînée par des copains d’enfance dans un appartement à Paris, où il lui a été reproché de ne pas les avoir aidés financièrement depuis le début de sa carrière professionnelle.

Encore plus lugubre, deux hommes cagoulés et armés de fusils d’assaut, présents dans la pièce, lui auraient réclamé treize millions d’euros pour services rendus, c’est-à-dire l’avoir protégé en toute discrétion ces treize dernières années. Ces mêmes maîtres chanteurs auraient intimidé Pogba à plusieurs reprises ces derniers mois, au centre d’entraînement de Manchester United, puis à celui de la Juventus, où l’international français aurait affirmé avoir reconnu son frère Mathias parmi les suspects. Le joueur de la Vieille Dame, lui, aurait expliqué aux enquêteurs de la Direction centrale de la police judiciaire n’avoir jamais hésité à aider financièrement ses anciens potes, jusqu’au mois de janvier dernier, où il a viré un ami qu’il hébergeait à son domicile de Manchester après s’être rendu compte que celui-ci s’était servi de sa carte de crédit pour lui voler 200 000 euros, toujours selon FranceInfo. Lors de ces auditions, Pogba aurait également évoqué Kylian Mbappé, démentant avoir demandé à un marabout de son entourage familial de jeter un sort à l’attaquant parisien, alors que ses « amis » menaceraient de diffuser des messages prouvant le contraire.

« Je te le redis : frère, manipuler les gens c’est pas bien ! Il n’est pas question d’argent : tu m’as impliqué malgré moi, j’ai failli mourir par ta faute, tu m’as laissé dans le trou en fuyant et tu veux faire l’innocent. »Mathias Pogba dans une série de tweets

Le début d’un long feuilleton

Une sombre affaire mettant en lumière les nouvelles relations conflictuelles entre les deux frères et une fracture familiale très importante. Pourtant, en juin dernier, Mathias Pogba était toujours présent en tribunes pour soutenir les Bleus et son frangin pendant l’Euro. Il n’était d’ailleurs pas loin lors de l’embrouille entre le clan du milieu de terrain et la mère d’Adrien Rabiot le soir de l’élimination contre la Suisse. En mars dernier, à la même période où Pogba aurait eu affaire pour la première fois à ses maîtres chanteurs, Mathias n’avait laissé paraître aucun éloignement lors d’un entretien accordé à So Foot, assurant jouer « le rôle de grand frère. Pas plus, pas moins. Je vais le conseiller jusqu’à ma mort. » Selon L’Équipe, le champion du monde s’était même rendu au Shangri-la, un luxueux hôtel parisien, pour assister à la soirée de la fondation de Mathias « 48 H POUR » , dont il est l’un des grands donateurs, le 20 mars dernier.

Que s’est-il passé ces derniers mois, ces dernières semaines, pour que l’ancien joueur de Belfort ne décide de laver leur linge sale en public ? Les réponses manquent encore pour apporter un éclairage à cette histoire que Mathias Pogba ne s’est pas gêné pour alimenter une nouvelle fois ce dimanche soir, en publiant une série de quatre tweets à 23h11 en réponse aux informations dévoilées par nos confrères de FranceInfo. «  Paul, tu voulais vraiment me faire taire quitte à mentir et m’envoyer en prison, je m’en doutais maintenant c’est avéré, ma version des faits arrive et contrairement à toi, j’ai de quoi prouver mes dires et tes mensonges, commence-t-il. Je te le redis : frère, manipuler les gens c’est pas bien ! Il n’est pas question d’argent : tu m’as impliqué malgré moi, j’ai failli mourir par ta faute, tu m’as laissé dans le trou en fuyant et tu veux faire l’innocent. Quand tout sera dit les gens verront qu’il n’y a pas plus lâche, plus traître et plus hypocrite que toi sur cette terre. » Blessé au genou droit et pas certain de pouvoir participer à la Coupe du monde dans moins de trois mois, Paul Pogba n’avait sans doute pas besoin d’un tel feuilleton, qui semble loin d’être terminé.

So Foot

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

[Découverte]: Blasco s’invite dans le game ce 10 octobre avec son premier clip!

Ibrahima Blasco KABA alias BLASCO née le 21 Avril 2000, chanteur – auteur – compositeur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.