Home / Actualités / Mode : Alpha’O n’est plus, la Guinée pleure une valeur sûre

Mode : Alpha’O n’est plus, la Guinée pleure une valeur sûre

Figure de proue de la culture guinéenne à travers la mode, le styliste Alpha O, a tristement rejoint ses aînés Mory Kanté, Kerfalla Kanté et autres dans la soirée du lundi 22 juin 2020 à Conakry.

Souffrant depuis des semaines, le styliste guinéen, de son vrai nom alpha Oumar Bah se battait sans espoir, contre une tuberculose aiguë selon des sources concordantes.

Avant ce ‘’ lundi tragique’’ pour la mode guinéenne, Alpha O et ses proches avaient pourtant lancé un cri de détresse depuis l’hôpital national Ignace Deen où il était admis. Il n’y a pas d’âge parfait pour mourir, mais ce désormais ancien promoteur du textile guinéen, est assurément décédé alors qu’il était au sommet de son art.

Durant des années, Alpha’ O s’est imposé progressivement comme un ambassadeur incontournable de la mode Guinéenne. Le jeune styliste-modéliste a consacré sa vie, malgré l’opposition de ses parents ; à la promotion de la mode de son pays.

Des interrogations restent posées…

En Guinée, plusieurs acteurs culturels meurent dans des conditions peu reluisantes à l’issu d’un SOS qui ne tombe souvent pas dans de bonnes oreilles. Pour y remédier, le président Alpha Condé avait débloqué des centaines de millions de francs guinéen pour la prise en charge sanitaire des artistes.

L’on se rappelle encore qu’à l’occasion ; une société d’assurance avait été identifiée, pour nouer un partenariat dans ce sens. Mais aujourd’hui, quand n’est-il exactement ? Quels sont ceux qui y ont souscrits ? Ces questions restent toujours posées.

Mohamed KOMAH

A propos Mohamed KOMAH

Vérifier aussi

Mousto Cammara :  » L’essentiel », le clip disponible !

Pendant que la sortie de son nouvel album est très attendue le 05 décembre prochain, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.