Home / Actualités / Afro-club, le hit des platines avec Youssoupha, Mosty et Yvan Buravan

Afro-club, le hit des platines avec Youssoupha, Mosty et Yvan Buravan

Cette semaine l’Afro-Club pose ses valises à Kinshasa tout en étant rythmé par les chansons de Cysoul, Manamba Kanté, Mosty, Yvan Buravan, Larynx Offishal, Salatiel & Rutshelle Guillaume et enfin Youssoupha.

Trois ans après son dernier album, Youssoupha revient avec Astronaute, tourné à Abidjan
Cette dernière année, Youssoupha a comme tout le monde été discret notamment à cause de l’épidémie mondiale de coronavirus. Après l’album Polaroïd expérience (dont il vient d’annuler la tournée symphonique prévue pour octobre 2021), le rappeur installé à Abidjan a peu fait parler de lui, passant la plupart de son temps à accompagner en duo les artistes de son écurie Bomayé Musik (Céline Banza et Stone Komo) à Kinshasa. 2021 est l’année de son retour triomphal en solo. Toujours original et différent, le clip Astronaute est rempli d’images fortes, mélangeant les inspirations africaines traditionnelles et les visions futuristes de l’espace. Dans ce morceau, Youssoupha change plusieurs fois de rythmiques et de mélodies, prouvant encore une fois qu’il ouvre une voie nouvelle et toujours singulière au rap. « Je rappe toujours avec canon sur la tempe », dit-il, faisant référence à son célèbre street album Éternel recommencement, sorti en 2005, qui lui avait tout de même valu sa réputation de rappeur conscient, technique et réfléchi. Le clip a été réalisé par Black Anouar à Abidjan, en grande partie dans le quartier d’Adjamé. Bon retour Youssoupha !

Au Cameroun, Salatiel s’unit à la Good Girl Haïtienne Rutshelle Guillaume 
À la fois chanteur, musicien, arrangeur et producteur, le Camerounais Salatiel n’est plus à présenter. Sa collaboration Water avec Beyoncé et Pharrell Williams avait été très remarquée sur l’album Lion King de « Queen B » l’an dernier. Il a invité la chanteuse haïtienne Rutshelle Guillaume à s’établir sur le continent africain le temps de réaliser quelques projets avec des producteurs locaux de renommée internationale. Annoncé depuis le mois de novembre dernier, Good Girl a été enregistré au Cameroun. Les deux artistes s’appréciaient déjà et souhaitaient faire cette collaboration depuis quelque temps. Ainsi, Salatiel a composé une mélodie suave à l’ambiance zouk love qui rappelle la musique des Antilles, de la Jamaïque et d’Haïti. Tempo parfait pour exprimer leurs sentiments intimes en anglais et en créole, avec de brefs passages français.

Au Gabon, Larynx Offishal met fin à l’attente du public avec le single Mon bébé
Larynx Offishal est né le 23 août 1988 à Port-Gentil, capitale économique du Gabon. Il fait partie de la nouvelle génération d’artistes gabonais qui s’imposent peu à peu dans le paysage musical urbain. Il a puisé son inspiration de départ dans le répertoire des rappeurs américains Akon, T.I ou encore Lil Wayne, et celui du chanteur de rumba Axel Agambouet. C’est en 2009 que Larynx se lance dans la musique après l’obtention de son baccalauréat avec Attention à la marche, un single qui lui servira de test grandeur nature. À partir de 2014, il enchaîne avec Just DanceL’histoire compliquée (2015), ValidéLa mentalité (2018) ou encore Pardonne-moi (2019) jusqu’à Mon bébé, le titre avec lequel il commence l’année 2021. Larynx Offishall a participé à de nombreux événements, showcases et concerts, assurant la première partie du rappeur ghanéen Sarkodie dès 2014.

Le Rwandais Yvan Buravan de retour avec l’EP Foreign Affairs et le titre Tulale en duo avec Gaz Mawete
C’est en 2018 que Yvan Buravan remportait le Prix Découvertes RFI grâce en particulier, à sa chanson Oya qui cumule aujourd’hui près de 2 millions de vues sur YouTube. Il n’avait que 24 ans à l’époque et devenait ainsi le plus jeune artiste à remporter ce prix depuis sa création. Ça, c’était avant la révélation de Céline Banza en 2019 qui repousse ce record à 21 ans. Un peu plus de deux ans plus tard, Yvan Buravan a réussi à s’imposer un peu partout sur le continent comme un artiste majeur de la nouvelle scène africaine, abordant régulièrement les thèmes de l’amour et de la réconciliation dans ses compositions. Ainsi, après l’album The Love Lab et ses 18 titres paru en fin d’année 2018, il revient aujourd’hui avec l’EP Foreign Affairs dévoilé ce 8 février sur toutes les plateformes, avec la participation du chanteur congolais Gaz Mawete. Leur duo Tulale est le single phare de ce projet chanté en français, kinyarwanda et en lingala.

En Côte d’Ivoire, la jeune Mosty revisite un classique de Meiway avec Faut danser
Mosty est sans aucun doute la nouvelle sensation du rap ivoirien au féminin. Elle vient de sortir son premier EP prometteur intitulé Aya de Didiévi en samplant le légendaire 200% Zoblazo de Meiway. D’ailleurs celui que l’on surnomme le Professeur Awolowo fait une apparition remarquée dans le clip. Mosty n’hésite pas à puiser dans le répertoire des chansons populaires ivoiriennes de ses prédécesseurs pour y coller des textes mordants avec son flow, son attitude et sa personnalité. Elle s’est fait connaître en Côte d’Ivoire il y a un peu plus d’un an grâce à de courtes vidéos humoristiques, appelées « dégammages », enregistrées dans sa chambre en région parisienne. Ces freestyles de quelques secondes, basés sur son observation de la vie quotidienne ivoirienne, ont agité le net. Après avoir vu les vidéos de Mosty, Mr. Béhi, son producteur actuel qui sample les chansons historiques ivoiriennes pour les intégrer à la trap, a rapidement cherché à entrer en contact avec elle alors même qu’il vivait en Côte d’Ivoire à ce moment-là. Ensemble, ils ont créé l’univers sonore de Mosty, alors âgée de 17 ans. Nolwen Kouadio, son nom à l’état civil, a grandi à Port-Bouët, l’une des dix communes d’Abidjan, avant de s’envoler vers la région parisienne pour y poursuivre ses études.

La Guinéenne Manamba Kanté sort de son silence avec Woussai Woussai
Manamba Kanté est de retour sur le devant de la scène, elle qui était restée silencieuse musicalement depuis la mort de son père, le légendaire Mory Kanté. Et c’est avec le clip Woussai Woussai que l’épouse de Soul Bang’s a brisé ce silence. Celle que l’on surnomme la reine de l’afropop mandingue compte réitérer l’exploit de son premier album Nanibali, qui s’était bien écoulé localement et sur les plateformes digitales, avec son tout nouveau projet dans lequel elle chante l’amour en malinké et en soussou. Deux langues parlées au-delà des frontières de la Guinée et qui ont un impact non négligeable sur la popularité de son répertoire. Avec ce nouveau titre, Manamba reste ancrée dans l’héritage de son père tout en y ajoutant une touche r’n’b mêlée à sa double culture. Il faut tout de même rappeler que, malgré une année en demi-teinte, Manamba Kanté a été finaliste du Prix Découvertes RFI édition 2020.

Cysoul, nouvelle signature d’Universal Music Africa, dévoile Charlène
Cysoul a décidé de faire patienter son public toute l’année écoulée, et grand bien lui en a fait car il a surpris tout le monde. D’abord avec sa signature au sein de la major Universal Music Africa, ensuite avec l’annonce de la sortie de son 3e projet solo, l’EP Illusions. Le premier extrait Charlène est déjà en train de faire son œuvre auprès du public. Il faut dire que Cysoul a eu recours à une stratégie des plus ingénieuses sur les réseaux sociaux, faisant des révélations étranges à propos d’une déception amoureuse avec une femme qui ne souhaitait pas afficher leur relation. Les fans ont vivement réagi pensant qu’il était véritablement en souffrance. Or il n’en était rien. Il s’agissait simplement du teasing de Charlène, une chanson à mi-chemin entre pop, afro et r’n’b qui nous transporte dans l’univers de Cysoul, très proche de celui de Sade, Tracy Chapman ou encore Michael Jackson. Il chante en langue ewondo faisant preuve d’une aisance technique et d’une maîtrise vocale impressionnante. Une performance qui ne vous laissera pas de marbre.

Tous les titres de cette sélection sont à écouter dans la playlist de DJ Face Maker sur Deezer et à regarder sur YouTube avec RFI Musique.

Par : Hervé Mandina
RFI Musique

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

N’FALY KOUYATÉ, se lance à la conquête du marché francophone !

Chez les anglo-saxons N’faly Kouyaté s’exporte et se vend bien. Mais en France, ou sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.