Home / Actualités / Le groupe Instinct Killers au bord de la rupture ? C’est chaud !

Le groupe Instinct Killers au bord de la rupture ? C’est chaud !

Dislocation du groupe Instinct Killers : Quand l’égo de deux amis met fin à une carrière musicale.
La scène musicale guinéenne est secouée par une nouvelle triste : le célèbre groupe guinéen Instinct Killers, connu pour son talent et son énergie sur scène, a officieusement annoncé sa dislocation par un certain nombre de fait qui a retenu l’attention des observateurs du milieu culturel.
Cette séparation douloureuse met en évidence les conséquences néfastes de l’égoïsme dans l’industrie musicale, laissant les fans désemparés et attristés.

Les faits sont incontestables et témoignent de cette rupture. Le compte YouTube du groupe Instinct Killers a été supprimé, transformé en un compte personnel appartenant à Lil Saako. Parallèlement, Fish Killa a également créé sa propre chaîne YouTube, où il récupère ses clips pour les republier sur son compte personnel. Cette division a entraîné la fin de toute collaboration musicale entre les deux artistes, ainsi que la disparition des performances scéniques partagées qui faisaient vibrer le public.

Conflits d’égo et rupture

Mais ce qui est peut-être encore plus déchirant, c’est la rupture de communication entre les deux amis de longue date. Ils ne se parlent même plus, laissant derrière eux des années de complicité et de partenariat artistique. Ce triste épisode met en évidence la fragilité des relations humaines et l’impact dévastateur que peuvent avoir les conflits d’égo.

Une question cruciale se pose alors : que va-t-il advenir des revenus générés sur le compte YouTube d’Instinct Killers, désormais transformé en une chaîne privée appartenant à Lil Saako ? Même si cette chaîne a été créée à partir du compte Gmail de Lil Saacko, elle porte le nom du groupe Instinct Killers. La répartition de ces revenus reste floue et suscite des interrogations quant à l’équité dans cette situation délicate.

La dislocation du groupe Instinct Killers dépasse le simple cadre de l’industrie musicale. C’est un coup dur pour les fans qui ont suivi et soutenu le groupe tout au long de leur carrière. Ces derniers se retrouvent déchirés, leur cœur brisé face à la fin prématurée de leur duo préféré. L’impact émotionnel de cette rupture est profond et témoigne de l’attachement indéfectible que les fans ont développé envers Instinct Killers.

Un manque de médiation au grand dam des acteurs culturels

Malheureusement, cette dislocation met également en évidence l’hypocrisie de certaines associations d’artistes et d’associations culturelles. Le silence coupable de ces entités face à cette situation démontre l’absence de soutien réel envers les artistes confrontés à des conflits internes. Loin de promouvoir l’unité et la solidarité, ces organismes semblent se désintéresser des guerres intestines qui ravagent l’industrie du showbiz.

Les médias, quant à eux, portent aussi leur part de responsabilité. Leur manque d’intérêt pour les luttes internes au sein de l’industrie musicale met en évidence un déséquilibre dans la façon dont les histoires sont rapportées.

Les rivalités et les querelles de pouvoir semblent prendre le pas sur les véritables talents et la passion artistique. C’est une perte regrettable pour l’industrie musicale et pour les fans qui voient leur duo préféré se dissoudre dans des intérêts égoïstes.

La dislocation du groupe Instinct Killers est une triste réalité qui révèle les conséquences dévastatrices de l’égoïsme et de l’absence de communication. Cela soulève des questions sur l’intégrité et l’équité dans l’industrie musicale, notamment en ce qui concerne la répartition des revenus générés par le compte YouTube du groupe.

Dans cette période de désarroi, il est essentiel que les associations d’artistes et les associations culturelles se mobilisent pour soutenir les musiciens confrontés à des conflits internes. Il est temps de dénoncer l’hypocrisie et de mettre en place des mesures pour prévenir de telles situations à l’avenir.

La rupture du duo Instinct Killers crée un grand vide dans l’industrie

La dislocation du groupe Instinct Killers est un rappel poignant de l’importance de la solidarité et de la communication dans l’industrie musicale. Il est essentiel de promouvoir un environnement sain où les artistes peuvent s’épanouir et collaborer, au bénéfice de leur carrière et de leurs fans.

La perte de ce duo talentueux laisse un vide dans le cœur des fans qui ont été touchés par leur musique et leur énergie sur scène. Espérons que cette expérience servira de leçon et incitera les acteurs de l’industrie musicale à travailler ensemble pour préserver les talents et promouvoir l’unité dans la diversité.

La dislocation du groupe Instinct Killers ne doit pas être considérée comme une simple anecdote dans le monde du showbiz. C’est un rappel puissant des défis auxquels les artistes sont confrontés et de l’importance de préserver les liens d’amitié et de collaboration.

By Moïse 1er.

AFROGUINEE

A propos Aminata BARRY

Journaliste Reporter mordue de Culture et de Spectacles vivants.

Vérifier aussi

OFFICIEL: FOUDIS DIALLO ET QUEEN RIMA invitées à AFRICA MUSIC CONNECT en France.

AFRICA MUSIC CONNECT est un événement qui met en avant des jeunes talents africains, en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.